Archives par mot-clé : saison 2021

Recrues 2021 : Interview d’Andy Paz

Andy Paz est la troisième recrue des Templiers. Voici son interview.

Andy, c’est officiel, tu fais ton retour chez les Templiers après plusieurs saisons à l’étranger. Quels sont les éléments qui t’ont incité à prendre cette décision ?

Après quelques années dans des équipes étrangères, j’ai voulu rentrer à la maison en quelque sorte. Jouer en France va me permettre de passer plus de temps avec ma famille et mes proches. Sénart est un club au sein duquel j’ai déjà évolué et j’aime beaucoup la composition de l’équipe.

Quel regard portes-tu sur l’effectif sénartais pour 2021, et notamment sur les autres recrues ?

Je pense que les Templiers construisent une équipe solide qui peut aller très loin dans le championnat français et dans les compétitions européennes. Il y a beaucoup de talent et d’expérience dans l’effectif.

Ces dernières saisons, tu as été le receveur titulaire d’une des meilleures formations d’Europe, Bologne. Comment s’est passé ton séjour en Italie ?

J’ai beaucoup aimé ma saison en Italie, en 2019. J’ai apprécié la cohésion entre les joueurs de l’équipe, le respect pour le jeu et l’envie de gagner qui nous accompagnait à chacun de nos matchs. Les conditions étaient très bonnes, au niveau du terrain, du staff médical, du kiné, de la restauration, etc. Et j’ai eu la chance que ma famille puisse m’accompagner.

Tu es le seul joueur français à avoir évolué jusqu’en AA. Que retiens-tu de ton parcours aux Etats-Unis au sein de l’organisation des A’s ?

Je pourrais parler pendant toute une journée de tout ce que j’ai appris pendant mes années aux États-Unis. Si je devais retenir une seule chose aujourd’hui, je dirais que c’est le fait d’apprendre à se focaliser sur ce qui est contrôlable et pas le reste. Le baseball est un sport suffisamment dur et il faut réussir à se concentrer sur ce qu’on peut maitriser soi-même. Faire de bons at bats, courir fort à chaque fois ou anticiper chaque jeu, par exemple. On ne peut pas contrôler si on frappe un hit ou pas. En dehors du terrain, c’est la même chose. Les dirigeants des franchises montent et descendent les joueurs du jour au lendemain. La seule chose qu’on peut faire, c’est se présenter à chaque entraînement et à chaque match en étant prêt à se donner à 100%.

Avec le recul, qu’est-ce qui t’aurait permis d’aller encore plus haut ?

Je pense que si j’avais eu un meilleur timing, j’aurais pu aller plus loin. C’est juste après ma carrière avec les Athletics que j’ai commencé à frapper plus d’extra-base hits (NDRL : double, triple ou home run). Chez les Railcats, au sein de l’American Association, j’ai été un des meilleurs frappeurs de l’équipe en extra-base hits et en RBI. Si j’avais réalisé ce genre de performances 1 ou 2 ans plus tôt, je ne sais pas où ça m’aurait amené… peut-être plus haut encore.

Ton parcours est un exemple pour beaucoup de joueurs français. Quels seraient les conseils que tu donnerais à un jeune qui rêve de devenir professionnel ?

Mon principal conseil pour les jeunes joueurs, c’est de bien se préparer. Comme je l’ai dit précédemment, on ne sait pas quand l’opportunité arrivera. On ne peut pas le contrôler. Par conséquent, le plus important, à mon avis, est d’être prêt le jour où l’opportunité se présente. Et comme on ne sait pas quel jour cela tombera, ça signifie qu’il faut être à 100 %
chaque jour. Et je dirais qu’il faut aussi croire en son rêve tout le temps et rester positif.

Est-ce que tu avais des modèles, des joueurs qui t’ont inspiré dans ta jeunesse ?

Quand j’étais enfant, j’aimais beaucoup Ariel Pestano, un des catchers de l’équipe nationale de Cuba. Ensuite, quand j’ai connu la MLB, je regardais plus attentivement les prestations d’Ivan Rodriguez, de Yadier Molina et de Salvador Perez.

Né le 5 Janvier 1993 à La Havane (Cuba)
Taille : 1m77
Poids : 77kg
Poste : catcher
Au lancer/À la frappe : droitier / droitier
Clubs précédents : Toulouse (2007-2012), Oakland Athletics (2011-2017), Sénart (2012-2015), Tigres del Chinendega – Nicaragua (2017), Paris UC (2018), Gary Southshore Railcats – USA (2018), Toulouse (2019), County Miners – USA (2019), Bologne (2019)

Le mot du manager

« Le club est vraiment fier d’accueillir à nouveau Andy en 2021. Depuis son expérience chez les Athletics, ce sera sa première saison complète dans le championnat français. On est très heureux qu’il ait choisi de la faire avec le maillot des Templiers. C’est une chance pour notre équipe. Il est le numéro 1 à son poste défensif en France et son bâton renforcera incontestablement notre line-up. Par son vécu chez les professionnels et sa personnalité, Andy sera aussi un modèle pour les jeunes joueurs de l’effectif. » – Matthieu Brelle-Andrade

Propos recueillis par templiers-senart.com
Crédit photo – Glenn Gervot

Recrues 2021 : Interview d’Oliver Van Der Wijst

Oliver Van Der Wijst est la deuxième recrue des Templiers en vue de la saison 2021. Voici son interview.

Pourquoi avoir choisi Sénart pour la suite de ta carrière ?

J’ai décidé de rejoindre les Templiers parce que je pense que nous avons toutes les qualités pour remporter les différentes compétitions auxquelles nous allons participer. Je veux contribuer autant que possible pour atteindre cet objectif.

Le public français ne te connaît pas encore. Est-ce que tu peux te présenter en quelques mots ?

Pendant toute ma carrière de joueur de baseball, j’ai évolué au poste de deuxième base, de troisième base et de short stop. C’est à cette position que je prends le plus de plaisir et que je peux utiliser mon bras. Je joue avec beaucoup d’engagement. J’aime utiliser ma vitesse sur la base. Au
niveau du bâton, je suis plutôt un frappeur de contact, mais avec un peu de puissance, comme je le dis toujours (sourire).

Quelles sont les grandes lignes de ton parcours de joueur ?

J’ai eu la chance de jouer au niveau professionnel pour les Astros de Houston (MLB). J’ai aussi évolué au sein de la Dutch Major League (première division néerlandaise) et dans l’Italian League (première division italienne). C’est à Nettuno que j’ai rencontré Ariel Soriano. Nous sommes devenus amis et je suis très heureux de jouer à nouveau avec lui à Sénart.

Est-ce que tu peux revenir sur ce passage en Italie ?

Ce fut une super expérience. Toutes les personnes que j’ai croisées ont été très accueillantes. Nous avons fait une très belle saison, avec notamment une victoire en coupe. J’en garde un très bon souvenir.

Qu’est-ce que tu attends de cette saison avec tes nouveaux coéquipiers ?

Je suis une personne qui aime partager et s’amuser au sein d’une équipe. Mais je sais être sérieux quand cela est nécessaire. Avec cet état d’esprit, j’espère que nous allons tous ensemble gagner le championnat.

Connais-tu le baseball en France ?

Je n’ai jamais eu l’occasion de jouer contre une équipe française, que ce soit en club ou en sélection. Cela va être une vraie découverte pour moi et un nouveau défi. Je suis impatient de commencer !

Tu as porté les couleurs de l’équipe nationale des Pays-Bas et gagner le championnat d’Europe. Que représente le fait de jouer pour ton pays ?

C’est un sentiment unique. J’ai adoré défendre le maillot « Oranje ». L’objectif était de ramener le trophée à la maison et nous avons pu compter sur un collectif très soudé pour y parvenir. Nous n’étions pas juste un groupe de joueurs mais un groupe d’amis prêts à donner le maximum pour gagner pour leur pays.

Né le 23 février 1998 à Monte Plata (République Dominicaine)
Taille : 1m77
Poids : 72kg
Poste : infielder
Au lancer / À la frappe : droitier / ambidextre
Clubs précédents : Amsterdam (2014-2015), Kinheim (2016), Hoofddorp (2017), Houston Astros (2017-2018), Hoofddorp (2018), Bussum (2019), Nettuno (2020)

Le mot du manager

« Oliver, c’est le genre de profil recherché par de nombreuses équipes. Un infielder européen athlétique et polyvalent qui sera un atout précieux en attaque comme en défense. Malgré son jeune âge, il a déjà acquis beaucoup d’expérience en Italie, en République Dominicaine et bien sûr aux Pays-Bas, où il a fait preuve d’une grande précocité en débutant au plus haut niveau à l’âge de 14 ans avec les Pirates d’Amsterdam. Nous sommes très heureux de le voir intégrer notre équipe. » – Matthieu Brelle-Andrade

Propos recueillis par templiers-senart.com

Recrues 2021 : Interview de Ariel Soriano

Première recrue du club pour la prochaine saison de Division 1, Ariel Soriano nous accorde une interview.

Ariel, tu as décidé de rejoindre les Templiers pour la saison 2021. Qu’est-ce qui a motivé ton choix ?

J’ai choisi de signer à Sénart pour plusieurs raisons. C’est surtout le professionnalisme du club qui a fait la différence et l’organisation mise en place autour de l’équipe de Division 1.

Les Templiers auront encore beaucoup d’ambitions la saison prochaine. Que penses-tu pouvoir apporter à cette équipe ?

Je vais m’attacher à apporter toute l’expérience accumulée au fur et à mesure des années passées sur les terrains. J’espère être le plus utile possible à l’équipe et je compte l’aider à atteindre ses objectifs de victoire.

Avec Alexander Perdomo et Felix Brown, vous allez former un infield très talentueux. Est-ce que tu es impatient de jouer à leurs côtés ?

Oui, Alex et Felix sont des joueurs extraordinaires. Je suis convaincu qu’avec eux nous allons avoir une défense solide. C’est pour moi un honneur d’évoluer en leur compagnie. Nous allons pouvoir apprendre les uns des autres.

On imagine que jouer la Coupe d’Europe devant ton public en juin sera un moment particulier pour toi…

Effectivement, ce sera encore une expérience enrichissante. Le meilleur moyen d’en faire quelque chose de mémorable pour nous tous, c’est de gagner la compétition. Nous aurons une belle équipe et nous avons les moyens d’y parvenir.

Est-ce que tu as un message à faire passer à tes futurs coéquipiers ?

Je veux tout d’abord passer à tous ceux qui ne me connaissent pas que je suis enchanté (rires). J’ai hâte de partager ma joie de jouer avec eux. Nous allons vivre de bons moments sur et en dehors du terrain. J’espère apprendre beaucoup à leurs côtés et j’espère être aussi efficace que possible pour l’équipe.

Tu as été drafté et tu as joué en professionnel aux Etats-Unis. Que peux-tu dire de cette expérience en Minor Leagues ?

Mon passage en Minor Leagues est quelque chose dont je me souviendrais toute ma vie. Ce vécu me suivra partout où j’irai. La pratique du baseball chez les professionnels m’a appris combien ce sport était à la fois beau et difficile. Mais par-dessus tout, j’ai surtout compris que le travail était plus fort que le talent.

Que retiens-tu de ton travail en tant que coach dans l’organisation des Rays de Tampa Bay ? Est-ce que tu aimes entraîner et envisages-tu de le refaire plus tard ?

Mon expérience de coach chez les Rays s’est très bien passée. J’ai accumulé beaucoup de connaissances. À commencer par la manière dont les équipes sont construites chez les pros. J’ai aussi compris pas mal de choses que je n’avais pas intégré dans la peau d’un joueur. Je projette de coacher à nouveau dans le futur, c’est sûr. Au-delà de jouer au baseball, j’adore transmettre et enseigner.

Quel a été ton sentiment quand tu as appris que la WBC était annulée au printemps dernier et que tu n’allais pas pouvoir faire tes débuts avec les Bleus ?

J’ai vraiment été triste. Nous sommes arrivés en Arizona plusieurs semaines avant pour nous préparer. Tout se passait très bien. Nous avions une très bonne équipe, capable de rivaliser avec n’importe qui. Dieu seul sait pourquoi les choses arrivent.

La saison passée, tu as disputé le championnat italien. Est-ce que tu peux nous parler de cette expérience ?

Depuis que je suis arrivé en Europe, j’ai toujours eu pour ambition de jouer en Italie. Et je remercie Nettuno de m’avoir donné cette opportunité en 2020. Ça a été une expérience incroyable, d’autant que nous avons été champions et que j’ai réussi à un peu contribuer à cette victoire. Cette année en Italie a été très spéciale pour moi.

Né le 24 novembre 1991 à La Romana (Rép. Dominicaine)
Taille : 1m82
Poids : 72kg
Poste : infielder
Au lancer / À la frappe : droitier / droitier
Clubs précédents : La Romana (jusqu’à 2009), Tampa Bay Rays (2009-2015), La Rochelle (2018), Rouen (2019), Nettuno (2020)

Le mot du manager

« Accueillir Ariel, c’est une vraie satisfaction et une illustration de notre ambition pour 2021. Nous sommes en contact avec lui depuis plusieurs années maintenant, nous sommes forcément heureux d’avoir réussi à concrétiser son arrivée. Il sera un élément clé de notre effectif, par ses qualités techniques mais aussi son excellent état d’esprit. Tout le monde au club est impatient de le voir évoluer avec le maillot des Templiers, en particulier ses nouveaux coéquipiers. » – Matthieu Brelle-Andrade

Propos recueillis par templiers-senart.com
Crédit photo – Glenn Gervot